Interview de la pizzeria Lambipizz, La qualité de nos pizzas, c’est une histoire de famille !

par Miriam DESQUESNES | Jun 25, 2020 | | 0 commentaires

Nous partons cette semaine chez Didier Lambert (heureux) propriétaire d’une pizzeria de vente à emporter « Lambipizz » mais également d’un distributeur PizzaDoor : « Distri Lambi » qu’il a lancé avec son frère !

pizzeria-Lambipizz-distributeur-pizza-adial.001La qualité, c’est une histoire de famille chez les Lambert, en témoigne l’impressionnant palmarès de ses neveux, qui ont tous les deux travaillés avec de grands chefs, Christophe Michalak et Thierry Marx pour ne pas les citer et qui bénéficient d’une renommée importante en France et à l’étranger. Le premier, Julien Lambert, à ouvert une pâtisserie haut de gamme à Epinal : « la pâtisserie du musée » et le second, Nicolas Lambert a été élu meilleur pâtissier de Hong-Kong il y a deux ans et meilleur pâtissier d’Asie lannée dernière, rien que cela !

Mais revenons à Didier, ce boulanger de métier fait ses armes à Saint Laurent chez son frère qui lembauche comme apprenti boulanger. En 1994, il travaille à Gerardmer pour une autre boulangerie pendant une quinzaine d’années et c’est en 2013 et sur les conseils d’un ami que Didier quitte le domaine de la boulangerie pour se consacrer à la pizza en démarrant par un local de vente à emporter !

Après avoir trouvé un local et investi dans l’affaire, « Lambipizz » voit le jour, un point de vente qui propose des pizzas à emporter exclusivement.

pizzeria lambipizz

Aujourd’hui cela fait 8 ans que Didier s’est installé dans le petit village de Saint-Amé. Son affaire il la tient seul le plus souvent ou aidé parfois dun jeune pour l’été. Le choix de la vente a emporter s’est imposé à lui qui cherchait avant tout la possibilité de pouvoir échanger avec ses clients : « je voulais voir du monde et discuter avec les gens, contrairement à la boulangerie où l’on reste derrière à préparer le pain, la pizzeria permet d’échanger et de renforcer le contact humain ». La vente à emporter lui permet également de bénéficier de temps libre « je ne travaille pas le midi, je suis ouvert le soir du mardi au dimanche soir et avec l’arrivée du distributeur, j’ai aussi décidé de fermer le mardi soir ».

distributeur lambipizzLa distribution automatique de pizza, Didier y est arrivé rapidement, il en parle avec un ami boulanger il effectue quelques recherches sur internet, et surtout il s’aperçoit que les distributeurs fleurissent autour de lui : « un concurrent en a installé une, puis deux, puis trois pour arriver jusqu’à 5 et ils se rapprochaient de plus en plus de moi » Didier et son frère saisissent à leur tour cette opportunité et se lancent mi-Juin 2020 dans la distribution automatique.

Après avoir contacté les entreprises qui développent ce concept, il décide de se rapprocher d’ADIAL. Un bon feeling avec la marque et le développement d’un business plan lui permettent de se lancer sans trop de craintes. Ce qui l’a définitivement convaincu, « c’est la possibilité de pouvoir entrer dans le kiosque pour charger les pizzas ».

C’est donc depuis une quinzaine de jours que le distributeur est en service, Didier commence à se familiariser avec le nouveau rythme du distributeur : la préparation des pizzas, le chargement etc… Depuis le lancement il prépare environ 40 à 50 nouvelles pizzas tous les jours !

Il nous confie qu’il dort un peu moins et qu’il consacre du temps au distributeur « c’est le début, c’est un défi à relever, c’est normal, mais pour le moment je n’ai que des bons retours ».

Pendant le COVID, Didier est resté chez lui le premier mois. avec une bande de copains Puis il a réouvert sa pizzeria et a repris la vente à emporter : « les gens en avaient marre de préparer à manger donc le premier week-end j’ai eu énormément de commandes et c’est toujours le cas aujourd’hui, même avec le distributeur ».

L’emplacement, Didier l’a voulu stratégique, le distributeur se situe « sur rond point du syndicat qui dessert la station de ski de la Bresse, Gerardmer, mais aussi Nancy. C’est 20 000 voitures par jour qui peuvent transiter pas ce point de passage ! Le distributeur est installé à 400 mètres de la pizzeria ».

pizzadoor lambipizzCôté clients, Didier a préparé l’arrivée du distributeur, il en a parlé auprès de ses copains et « les nouvelles vont vite à Saint Amé et autour ». Le fait que le distributeur soit installé à proximité de son point de vente principal permet à Didier de réaliser des ventes supplémentaires le midi lorsque la pizzeria est fermée. Pour le moment, les clients les consomment chaudes, même si Didier essaye de les inciter à les commander froides.

Le maître mot de Didier c’est la pédagogie, il montre à ses clients que les pizzas distribuées dans le PizzaDoor sont identiques à celles de sa pizzeria, il explique à ses clients qu’il pré-cuit la pâte et pour les plus réticents, il n’hésite pas à ouvrir le distributeur lorsqu’il le remplit le matin pour leur montrer l’envers du décor !

En ce qui concerne la pâte à pizza, Didier n’a rencontré aucune difficulté. Son passé de boulanger l’a beaucoup aidé : « les gens qui viennent chez moi savent que la pâte est bonne, ils savent que les pizzas du distributeur et celles de la vente à emporter sont les mêmes, je matraque les clients avec cela, je leur explique que la pâte est précuite dans le four avec la tomate et un peu de crème et c’est tout ».

Bien entendu, vous l’aurez compris, pas question pour Didier de transiger avec la qualité… mais aussi la quantité, les pizzas de Lambipizz sont garnies de produits frais et locaux, le poulet vient de son frère boucher et côté générosité, il nous confie « qu’elles sont tellement garnies que certains clients ont parfois du mal à les finir ». « Je les prépare comme si elles étaient pour moi, quitte à grignoter sur ma marge ».

Pour communiquer sur le distributeur, Didier et son frère ont lancé une page Facebook… la notoriété familiale a fait le reste puisque la première publication a atteint 17 000 vues et 30 minutes plus tard ce ne sont pas moins de 200 partages dont a bénéficié la page… Depuis il l’anime un peu au quotidien.

Les conseils de Didier pour se lancer dans la distribution automatique ? selon lui il faut un très bon emplacement et bien entendu vous l’aurez compris, miser sur la qualité et la quantité.

Pour l’avenir, Didier souhaiterait installer une autre machine et pourquoi pas remplacer la vente à emporter le week-end mais « piano piano », son premier distributeur vient tout juste de voir le jour.

Pour lui, l’avenir se veut radieux en tout cas nous lui souhaitons le meilleur.

Retrouvez la pizzeria Lambipizz sur leur page facebook

Rechercher

    Test de Cuisson