Quelle est la rentabilité d'un distributeur automatique ?

par Miriam DESQUESNES | Oct 9, 2020 | | 0 commentaires

Avec plus de 600 000 distributeurs installés en France, le marché de la distribution automatique est en constante évolution. De nombreuses solutions de gestion sont possibles, de la gestion totale à la location en passant par l’auto-gestion, découvrez comment adopter un distributeur et choisir la meilleure option de gestion. Découvrez également les charges d’un distributeur automatique, les achats, les coûts, les matières premières ...etc. Nous parlerons aussi des volumes et des produits proposés, du choix de l’emplacement et des modèles de distributeurs les plus rentables !

Bonne lecture !

Les différents types de gestion (gestion totale, auto gestion, location)

Parmi l’offre proposée par les distributeurs automatiques, plusieurs types de gestion sont possibles.

La rentabilité d'un distributeur automatique dépend du mode de gestion que vous choisissez pour l’exploiter. Vous avez le choix entre plusieurs options : la gestion totale, l’auto-gestion ou encore la location. Ces solutions sont déterminées en fonction de vos besoins, selon le nombre de salariés mais aussi des habitudes concernant les pauses et les heures de repas...

LA GESTION TOTALE :

Ce type de gestion va concerner les grandes entreprises ou les grandes PME. En règle générale, cette solution s’adresse aux entreprises qui ont besoin de s’équiper de plusieurs distributeurs pour répondre aux besoins de leurs salariés ou de leurs clients.

Avec ce modèle de gestion de distributeur automatique, le distributeur est placé en dépôt dans les locaux, il reste la propriété du prestataire qui vient l’installer et la paramétrer. Ce modèle est particulièrement utilisé pour les distributeurs de boissons ou friandises.

Le prestataire reste donc le seul gestionnaire : il choisit les produits du distributeur, il fixe aussi les prix, il gère l'approvisionnement et la maintenance, il conserve le profit des ventes.

C’est le modèle le moins rentable car c'est le prestataire qui reçoit les profits générés par les ventes du distributeur automatique.

Néanmoins la solution est très pratique et vous décharge de toute responsabilité si la machine ne fonctionne pas.

L’AUTOGESTION

L'autogestion est un modèle plus adapté aux petites structures et entreprises.

Sur ce modèle de gestion, vous êtes le propriétaire du distributeur automatique, vous choisissez vous-même l’assortiment et les prix.

En choisissant l’autogestion, vous devez anticiper les stocks, les commandes et achats de produits pour votre distributeur et l’approvisionnement. Vous devez également assurer le nettoyage et la désinfection du distributeur automatique, enfin, vous réalisez les tâches de maintenance classiques.

En contrepartie, vous touchez le profit éventuel généré par le distributeur. Vous êtes donc maître du distributeur automatique et pouvez l’amortir sur plusieurs années.

LA LOCATION

Il existe un autre modèle de gestion à la frontière entre l’autogestion et la gestion totale. Il s’agit de la location. Ce modèle présente une grande souplesse puisque le prestataire va assurer la maintenance en contrepartie d’un loyer mensuel.

En savoir plus sur PIZZADOOR

Tableau récapitulatif ;

  GESTION TOTALE

AUTO-GESTION

LOCATION

POUR QUI ?

Pour les entreprises qui ont plus de 30 salariés ou qui accueillent du public quotidiennement.

Pour les petites structures qui souhaitent réaliser un peu de profits avec un distributeur automatique.

Les petites structures qui souhaitent investir dans la distribution automatique sans prendre de risques trop importants.

LE PRINCIPE ?

Le prestataire dépose le distributeur dans les entreprises. Il en reste le propriétaire et s'occupe de la maintenance, réapprovisionnements etc…

 

L'entreprise achète le distributeur dont elle a la charge entière.

L'entreprise loue l'appareil. Elle gère tout, sauf la maintenance.

APPROVISIONNEMENT ET PRIX

 

Le prestataire gère l'approvisionnement et choisit les produits proposés. Il fixe les prix des produits, en accord avec l'entreprise.

 

L'entreprise gère l'approvisionnement, choisit les produits proposés et fixe elle-même les prix. Elle peut cependant être livrée directement par le prestataire si elle le souhaite.

L'entreprise gère l'approvisionnement, choisit les produits proposés et fixe elle-même les prix.

 

MAINTENANCE

 

Le prestataire s’occupe de la maintenance.

 

L'entreprise gère la maintenance.

 

La maintenance est comprise dans le contrat de location et assurée par le fournisseur.

COÛT

 

Aucun. Le prestataire met à disposition le distributeur gratuitement. Il assume tous les frais liés à son entretien et son approvisionnement.

 

Entre 2000 et 6000 € HT en moyenne. Le prix varie selon le distributeur choisi (taille, gamme, marque, etc.).

La location d'un distributeur coûte entre 100 et 250 € par mois (hors taxe).

BÉNÉFICES

Les bénéfices sont perçus intégralement par le prestataire.

L'entreprise perçoit la totalité des bénéfices.

 

L'entreprise perçoit la totalité des bénéfices.

Source

Les charges (achat, coût des matières premières, électricité)

Si vous choisissez de vous lancer dans la distribution automatique en autogestion ou en location nous recommandons de prévoir, dans votre business plan, les charges fixes et variables. Pour simplifier notre explication, nous prendrons l’exemple d’un distributeur automatique de pizzas artisanales fraîches comme celui que propose la société ADIAL.

LES CHARGES FIXES :

  •  Le prix d’achat du distributeur : vous devrez vous acquitter du montant de votre distributeur. Cette charge va s’amortir sur plusieurs années - environ 5 ans avec une charge mensuelle de 700 € environ.
  • Les éventuels travaux à effectuer pour accueillir le distributeur : l’installation électrique
  • Les frais fixes d’exploitation : il faudra prévoir l’électricité, la connexion internet, un l’abonnement CB, une l’assurance.
  • Le loyer : il sera variable en fonction du choix de votre emplacement, il faut compter entre 200 € et 400 € par mois.

Les charges fixes moyennes s’élèvent à environ 1000 € par mois.

LES CHARGES VARIABLES :

  • Les matières premières : le pâton, les tomates, le fromage, la garniture… le coût de revient moyen est d’environ 1,86 €.
  • La boîte à pizza : environ 0,40 centimes d’euros pour la boite et le disque de cuisson.

Les charges variables s’élèvent à 2,26 € par pizza.

VOLUMES ET PRODUITS PROPOSÉS :

Il faudra additionner charges fixes et charges variables pour calculer le prix de revient de votre activité. Dans le cas précis de la distribution automatique de pizzas fraîches artisanales, la rentabilité est très forte. (Le prix de vente moyen est de 9,50 euros pour une pizza).

Bien entendu la rentabilité va dépendre du nombre de pizzas distribuées, néanmoins il est possible d’atteindre un équilibre minimum pour conserver sa rentabilité. Le point mort mensuel qui permettra de couvrir vos charges sera de 140 pizzas par mois, soit environ 5 pizzas par jour.

La société ADIAL communique quelques chiffres qui permettent de se faire une idée de la rentabilité :

  • Le record de vente avec un distributeur PizzaDoor :
    • 36689 pizzas et 416000€ TTC de CA en 365 jours,
    • 4692 pizzas et 53870€ TTC de CA en 1 mois,
    • 246 pizzas et 2821€ TTC de CA en 1 jour,

Si vous souhaitez plus d’informations sur ce sujet, n’hésitez pas à contacter les chargés d’affaires ADIAL qui vous donneront plus de détails sur la rentabilité d’un distributeur automatique de pizzas.

Demander la brochure

L’EMPLACEMENT

Tout comme un restaurant ou une pizzeria, l’implantation d’un distributeur automatique sera décisive dans la réussite de cette activité.

Les entreprises ou établissements publics ou privés comme les écoles, centres d’activités économiques, entrepôts, usines offrent de très bonnes opportunités.

  • Un distributeur de boissons chaudes ou froides ou snacking

Si vous ne possédez pas de cafétéria d’entreprise, nous vous recommandons le hall d’entrée pour que le distributeur soit bien visible de l’extérieur. L’espace doit être suffisamment grand pour que les clients puissent s’arrêter et discuter, il faut donc éviter les endroits exigus et de passage.

  • Un distributeur de produits frais types pizzas artisanales :

Il faudra privilégier une zone très fréquentée avec beaucoup de passages, n’hésitez pas à faire une étude de votre zone de chalandise. Plus votre distributeur sera visible, plus il sera fréquenté et cela alimentera également le bouche à oreille. Les ronds-points, axes routiers, stations de lavage représentent des emplacements très prisés. Il faut également veiller à ce que les clients puissent stationner librement pour commander mais aussi pour consommer les pizzas.

Les distributeurs les plus rentables (boisson, pizza, pain, snack)

Marché Business Distributeur automatique France.001Parmi les distributeurs que l’on trouve sur le marché, certains offrent une très bonne rentabilité nous faisons le point sur la rentabilité de chaque distributeur pour vous aider à faire votre choix.

Malgré tout quelques indicateurs vont influencer la rentabilité :

  • Le nombre d’utilisateurs de la machine
  • Le type de distributeurs
  • Le mode de gestion (achat, location, dépôt gratuit)
  • L’implantation (entreprise, commerce, lieu public,…)
  • Le prix fixé pour les boissons

 

Rentabilité d’un distributeur de boissons : pour ce type de distributeur, il faut prévoir un investissement de 2 000 à 5 000 euros environ, l’amortissement pourra se faire sur 3 ans en moyenne.

Rentabilité d’un distributeur de pizzas :pour que le distributeur de pizzas soit rentable, il faudra réussir à vendre 10 pizzas par jour, au minimum. La société Adial nous a confié son tableau de rentabilité et les perspectives sont très encourageantes pour ce type de distribution.

rentabilité-distributeur-pizza

Rentabilité d’un distributeur de pain : Pour rentabiliser l’achat d’un distributeur de pain, un boulanger doit vendre 30 baguettes par jour à 1 €. Pour le moment ce modèle n’a pas encore complètement convaincu les Français et de nombreux échecs sont à dénombrer.

Rentabilité d’un distributeur de snack : Il faudra compter entre 2000 et 4000 euros pour l’achat d’un distributeur automatique de snack - confiserie. Ce type de distributeur est rapidement rentable, environ 3 ans.


Adial distributeur automatique de pizza

 

 

Rechercher

    Test de Cuisson