Une histoire d'entrepreneurs ...

par Miriam DESQUESNES | Jul 17, 2020 | | 0 commentaires

L’histoire de Cédric et de ses deux associés; Stéphane et Axel Leneveu, démarre dans un garage il y a presque un an…

Ces trois associés décident de se lancer dans l’activité de distribution automatique en 2019. La caractéristique de ces exploitants c’est qu’ils possèdent déjà tous une activité. Cedric exploite un supermarché et ses deux associés possèdent des camions de vente à emporter de pizzas. « Nous avons monté un laboratoire dans mon garage et nous nous sommes lancés dans la distribution automatique en décembre l’an dernier 2019 ».

the black box cedric leneveu kiosque pizzadoor

Cedric a décidé d’investir après que ses deux associés lui aient présenté le principe du distributeur automatique de pizzas. « Nous étions dans une logique et une dynamique d’entrepreneurs. Nous avons visité l’usine ADIAL à Lisieux et le concept nous a séduit ». L’intérêt pour ce nouveau mode de distribution a définitivement convaincu les trois associés de se lancer dans cette aventure et d’installer leur premier distributeur.

En savoir plus sur PIZZADOOR

Après avoir regardé les entreprises concurrentes, et les différentes technologies disponibles, ils se dirigent vers la solution offerte par ADIAL; le distributeur automatique PizzaDoor. « Nous avons étudié le marché et nous avons constaté que la technologie était la plus avancée, le produit est sérieux et offre de nombreuses opportunités ».

Leur premier distributeur a été lancé en décembre 2019, les ventes ont explosées pendant le COVID-19 puisqu’ils sont parvenus à les doubler. Une aubaine pour ces entrepreneurs pendant ce contexte difficile.

Côté préparation et confection, ils ont recrutée une seule salariée qui réalise les pizzas et fait le réassort des distributeurs.

Les trois associés ont misé sur la communication pour réussir leur lancement. Outre la préparation d’une soirée d’inauguration, ils ont créés une page Facebook et ont travaillé sur le référencement Google pour maximiser la visibilité du point de vente automatique de pizzas. Mais ce n’est pas tout, ils sont sur le point de lancer leur site internet pour accroître la notoriété de leurs deux distributeurs PizzaDoor et en faire des incontournables de la vente à emporter.

pizza the blackbox

Les trois associés n’ont rien laissé au hasard et possèdent des rôles bien définis dans cette aventure. Cedric héberge le laboratoire qui se trouve dans son garage et il manage la salariée qui prépare les pizzas, il s’occupe également de la gestion et de la production en plus de son activité. « Globalement ça ne me prend pas trop de temps, il ny a pas pléthore de fournisseurs, si on est organisé la comptabilité du mois peut se faire en une matinée ». Stéphane et Axel quand à eux s’occupent des recettes et du site web.

Cedric nous confie qu’il reste encore beaucoup de choses à faire pour gagner encore plus de temps et mesurer l’impact du distributeur : « J’aimerais notamment  mettre en place des outils pour gérer les de comptes de gestion mensuellement, calculer la marge brute avec les promotions, développer des opérations promotionnelles et surtout de pouvoir arriver à prévoir et chiffrer ».

Ce qui a poussé Cedric, Stéphane et Axel vers le distributeur automatique de pizzas PizzaDoor c'est le sérieux de l’entreprise ADIAL : « quand nous avons visité l’usine à Lisieux, nous avons pu voir absolument tout et avoir des discussions très instructives et transparentes avec les gens, c'était très complet ». 

Mais ce qui a également séduit ces entrepreneurs, c’est la technologie avec notamment la capacité du distributeur qui peut accueillir jusqu’à 70 pizzas !

Bien entendu, il s’agit d’un pari avec des craintes mais la part de risque est assumée, « cela reste une aventure, il y a forcément des risques ».

Le distributeur « The Black Box » a été installé à Nogent-sur-Seine, à l'extrémité du centre-ville sur une station de lavage. Comme bon nombre d’exploitants de distributeurs, les trois associés ont choisi de privilégier un emplacement stratégique, c’est une condition sine qua none de la réussite d’un distributeur automatique. Le distributeur est situé sur une aire de lavage automatique de voitures, « les gens viennent laver leur voiture et commandent une pizza à consommer chaude ou froide ».

Mais ces trois entrepreneurs ne se sont pas arrêtés là puisqu’un second distributeur a été installé sur une commune limitrophe dans une zone passante avec la possibilité de stationner. « Ce sont près de 20 000 véhicules qui passent chaque jour dans cette zone », nous confie Cedric.

Découvrez PIZZADOOR

Bien entendu, la qualité du produit est un élément essentiel pour Cedric, Stéphane et Axel. Ils privilégient l’utilisation de produits locaux comme du miel d’un apiculteur local et ils cherchent à augmenter encore davantage la part de ces produits dans la réalisation de leurs pizzas.

Côté clients, selon Cedric il n’y a pas de profil type;  « il y a des jeunes, des vieux, des gens qui travaillent, des célibataires, des familles ». En revanche les clients cherchent tous la même chose :  la disponibilité du produit, la qualité, le sérieux. « Il faut que le distributeur soit bien rempli, le prix n’est pas forcément le critère N°1. Les pizzas sont vendues entre 9 et 11 euros chez nous ».

77070118_249185486506977_2735653980095905792_oIl a fallu faire pas mal de pédagogie pour inciter les clients à venir commander des pizzas au distributeur. « Certaines personnes pensaient qu’il y avait des pizzaiolos dans la machine donc nous avons beaucoup communiqué sur les réseaux sociaux et aujourd’hui il y a beaucoup de gens qui nous suivent et nous avons de très bons retours ». Pour préparer ses clients l'arrivée du distributeur, les associés de Cédric ont opéré une phase de transition, ils ont continué à exploiter leurs camions de vente à emporter à proximité du distributeur, les gens avaient le choix entre les deux qui se trouvaient à 100 mètres l'un de l’autre.

 

Ce que cherchent Cedric et ses associés aujourd’hui c’est de multiplier le nombre d’implantation des distributeurs, « nous voulons installer le maximum de distributeurs, nous avons un esprit d’entrepreneurs. Le distributeur automatique c’est un modèle unique qui peut fonctionner de manière indépendante, les marges sont correctes et la pizza c’est un produit qui ne se démode pas ».

Cédric nous confie qu'il serait même prêt à diversifier son offre pour aller sur la distribution d'autres produits et pourquoi pas des distributeurs de paninis …

Pour Cédric : « le distributeur c'est l'avenir, ça fonctionne tout seul, cela ne nécessite pas d'avoir énormément d’employés, cela fonctionne tout le temps, quand la pizzeria est fermée le distributeur prend le relais et surtout la gestion est très simple ».

Suivez Cédric sur sa page Facebook 

Nouveau call-to-action

Rechercher

    Test de Cuisson